HappiPad : tests d'applications iPad et Android, actus tablettes tactiles

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 26 juin 2017

Une solution pour certaines erreurs DRM sur l'appli MyCanal

Un problème de DRM qui peut se régler en deux minutes

Il y a quelques semaines, j'ai été, pour la première fois, confronté à une " erreur DRM " sur l'application MyCanal que j'utilise sur ma tablette Android Asus MeMo Pad 7. Juste après avoir lancé le direct de Canal plus Sports, un message est ainsi apparu sur l'écran ("L'agent DRM de votre appareil s'est arrêté, MyCanal n'arrive plus à communiquer avec celui-ci "), qui s'est traduit concrètement par l'impossibilité de lire le flux vidéo de la chaîne sportive.

Cette alerte était accompagnée d'une consigne : redémarrer la tablette afin de relancer le processus. J'ai immédiatement appliqué cette méthode, mais sans succès. Le live de Canal plus Sports restait désespérément inaccessible, alors que bizarrement Canal plus Cinéma fonctionnait sans souci. 

Ce problème de DRM (Digital rights management), autrement dit de contrôle d'accès aux contenus numériques, me paraissait insoluble. Il n'était pas lié à mon abonnement Canal (à jour), ni à la version de mon système Android (5.01) a priori totalement compatible avec MyCanal.

En désespoir de cause, je m'étais résolu à désinstaller et à réinstaller MyCanal quand j'ai tenté une ultime opération : effacer toutes données et le cache de l'appli (en passant par les paramètres du smartphone, puis Applications). 

Bingo ! Cette manoeuvre (à renouveler en cas de récidive) a permis de résoudre le problème, m'obligeant simplement à rentrer à nouveau mes identifiants de connexion.

samedi 29 avril 2017

Les bons gestes pour sauver un smartphone tombé à l'eau

Un accident finalement assez courant

Je peux vous l'assurer : ça n'arrive pas qu'aux autres. Il y a quelques jours, un membre de ma famille (dont je tairai le nom), a fait tomber son smartphone dans la cuvettes des toilettes. Evidemment, cet appareil (un Nokia Lumia 635) n'était pas étanche... et il a donc fallu prendre des mesures d'urgence pour assurer sa survie.

Une mission qui, je vous le confirme, n'a rien d'impossible. Dans notre cas, le téléphone est en effet sorti indemne de cette mésaventure. Mais pour réussir ce sauvetage (qui ne marchera malheureusement pas à tous les coups...), il est impératif de respecter trois grandes règles. Je vous les détaille dans ce billet.

Lire la suite...

samedi 19 novembre 2016

Google Photos : sauvegardez vos clichés gratuitement et en illimité

Une appli pour mettre ses images en lieu sûr

Si vous utilisez votre smartphone comme appareil photo, vous vous êtes sûrement posé la question de la sauvegarde de vos clichés. Une affaire qui n’est pas à prendre à la légère : en cas de perte de votre appareil ou si celui-ci tombe en panne, vous pourrez dire adieu à vos souvenirs numériques si vous ne les avez dupliqués sur un autre support. Il est bien sûr possible de transférer régulièrement ses photos sur un ordinateur en y connectant son smartphone via un câble USB ou une liaison bluetooth. Mais il est préférable d’opter pour une solution automatique afin de disposer d’une sauvegarde permanente.

Parmi tous les systèmes web existants (One Drive, Dropbox…), je vous conseille l’application Google Photos pour Android et IOS. Son principal avantage sur ses concurrentes : offrir un stockage gratuit et illimité en ligne si vous sélectionnez l’option “ Haute qualité “. Elle conviendra, selon Google, pour tous les clichés avec une taille d’image inférieure ou égale à 16 mégapixels. Ils ne devraient pas voir leur qualité se dégrader de façon perceptible lors de leur enregistrement sur votre compte Google. Ce qui se vérifie à l’usage, sauf bizarrement pour les images à 360°.

 

Au niveau du paramétrage de l’application, je vous suggère de décocher la “ Sauvegarde via données mobiles ”. Cette précaution vous évitera de voir votre forfait data se vider très rapidement si vous êtes du genre à prendre des dizaines de photos dans une journée. Le transfert des clichés en ligne s’effectuera alors via une connexion wifi. Vous pouvez, par ailleurs, opter pour une sauvegarde “ Uniquement pendant la charge “, autrement dit quand votre smartphone est raccordé à son chargeur, afin de ne pas tirer sur sa batterie en mobilité.

Enfin, une fois les photos rappatriées sur Google Photos, l'appli propose, si on le souhaite, de supprimer les images d'origine conservées sur le smartphone afin de libérer de précieux mégaoctets dans sa mémoire interne.

vendredi 23 septembre 2016

De bons conseils pour exploiter le potentiel de sa tablette Android

Lu pour vous : " Le guide pratique des tablettes Android, version 6 Marshmallow "

Les éditions Eyrolles ont publié, il y a quelques semaines, un ouvrage assez complet destiné aux futurs acquéreurs et aux possesseurs d'une tablette Android. Ce guide de 160 pages, vendu sur internet 15 €, balaie au fil de ses dix chapitres des thématiques très variées, allant du choix de son modèle aux paramétrages avancés de l'appareil, en passant par la configuration des outils de messagerie, la sécurisation et la sauvegarde de ses données ou encore la gestion des applications. 

On y découvre aussi les principales nouveautés du système Android 6, également connu sous le nom de Marshmallow, et celles de son successeur, baptisé Nougat.

L'ouvrage propose une multitude de fiches pratiques, très claires et bien détaillées, permettant aux débutants de faire leurs premiers pas facilement dans l'univers Android ou aux utilisateurs possédant déjà quelques connaissances d'aller plus loin avec leur tablette. Les " power users " n'apprendront, quant à eux, pas grand chose, car le guide ne sort pas des sentiers battus : il n'évoque pas, par exemple, les questions de rootage des appareils et l'installation de roms alternatives.

Mais il n'en reste pas moins une lecture recommandable pour la majorité des tablonautes, qui y trouveront le socle des connaissances indispensables pour exploiter le potentiel de leur ardoise numérique au quotidien.

mercredi 23 décembre 2015

Une extension Chrome pour éviter de se faire spoiler Star Wars VII

A installer sur votre navigateur internet si vous n'avez pas encore vu le film

Votre entourage et vos collègues sont prévenus : ils n'ont pas le droit d'évoquer en votre présence l'histoire du nouveau volet de Star Wars, Le Réveil de la force, tant que vous n'aurez pas visionné en salle de cinéma cet épisode VII. Mais, même avec cette mise en garde, vous n'êtes pas à l'abri de vous faire " spoiler " le film sur internet, autrement dit de tomber sur des éléments du scénario en parcourant un site ou un blog. De quoi vous priver des effets de surprises de ce long métrage qui, si j'en crois les premiers retours (je ne l'ai pas encore vu...), n'en manque pas.

Pour conserver intact le plaisir de la découverte, je vous conseille donc d'installer sans tarder l'extension Star Wars Spoiler Blocker sur le navigateur internet Chrome pour ordinateur. Ainsi paré, vous verrez s'afficher un message d'alerte à l'écran si le site que vous visitez peut, potentiellement, contenir un spoiler. Libre à vous ensuite de prendre le risque de poursuivre votre route dans cet espace web (en cliquant sur " Proceed Anyway "). Ou, si vous optez pour la plus grande prudence, de rebrousser chemin.

Le film ayant déjà été vu à ce jour par plus de 3 millions de spectateurs en France, les risques de spoil ne cessent évidemment de grandir sur la toile. Et si vous ne voulez pas être confronté toutes les deux minutes au (pénible) voile noir causé par l'extension Chrome, je vous engage à ne pas trop tarder à visionner ce nouvel opus de Star Wars.

vendredi 4 octobre 2013

Tutorial : mettre en place un (petit) contrôle parental sur une tablette sous Android 4.3

Comment créer un profil utilisateur limité pour ses enfants :

Selon une étude récente du cabinet Deloitte, relayée par Cnet France, 23 % des Français possèderaient aujourd'hui une tablette tactile. Un taux d'équipement qui pourrait progresser sensiblement lors de la période des fêtes de fin d'année, car les ardoises numériques devraient encore figurer parmi les cadeaux les plus attendus au pied du sapin de Noël. Et dans les foyers, les tablettes passent désormais de mains en mains, y compris dans celles des plus petit, principalement pour des usages ludiques.

D'où l'intérêt de pouvoir mettre en place des garde-fous afin d'éviter que des jeux, applications ou sites internet destinés à un public averti ou adulte ne se retrouvent exposés à la vue des enfants. Cette possibilité est incluse dans la dernière version du système d'exploitation Android, la 4.3, que l'on retrouve notamment sur les tablettes Google Nexus. Il ne s'agit pas d'un contrôle parental au sens strict du terme, mais d'une fonction permettant de créer des " profils limités ", qui n'auront accès qu'à certaines applications présentes sur l'appareil.

Lire la suite...

vendredi 8 mars 2013

Utiliser son smartphone comme modem pour connecter sa tablette à internet

Une connexion internet 3G accessible même avec une tablette wifi :

Si vous n'envisagez pas de partir en vacances sans votre tablette tactile et que vous souhaitez pouvoir l'utiliser pour vous connecter à internet sur votre lieu de villégiature, vous vous êtes sans doute demandés s'il était judicieux d'investir dans un modèle disposant d'une connexion 3G. Les opérateurs de téléphonie mobile (Orange, SFR et Bouygues Telecom) commercialisent en effet ces tablettes connectées au réseau cellulaire, en duo avec un abonnement data.

Mais si le prix de l'ardoise est en général attractif, l'opérateur se rattrape sur le forfait associé. Ce qui, au final, ne rend pas forcément l'opération très intéressante sur le plan financier. Heureusement, il existe une autre solution se révélant beaucoup moins onéreuse, voire même gratuite si vous possédez déjà l'équipement nécessaire : il s'agit de profiter de la connexion internet comprise dans le forfait de téléphonie de votre smartphone pour surfer partout en France avec une tablette disposant uniquement du wifi.

Lire la suite...

dimanche 20 mai 2012

Capture d'écran avec un Eee Pad Transformer : suivez le guide !

Mode d'emploi pour réaliser une capture d'écran avec une tablette Asus :

J'avais déjà proposé un petit tutorial pour vous indiquer comment réaliser une capture d'écran avec un iPad. Voici aujourd'hui la marche à suivre pour faire la même chose avec la tablette Asus Eee Pad Transformer (version 1 ou Prime). Et vous allez pouvoir constater que c'est un jeu d'enfant.

Pour commencer, mettez le cap dans la rubrique Paramètres de l'appareil et sélectionnez l'onglet " Paramètres personnalisés Asus " (voir photo ci-dessus). Dans le menu qui apparaît à droite, cochez la case Capture d'écran. Juste en dessous, vous avez même la possibilité de choisir le format dans lequel sera réalisé cette capture, JPEG ou PNG. Le second offrant une meilleure qualité d'image, mais avec des fichiers nettement plus lourds (1,2 Mo contre 700 ko, par exemple, pour un cliché du bureau).

Lire la suite...

- page 1 de 2