Test express d'After Burner Climax sur tablette Android :

Affiché à 2,31 € sur l'App-Shop d'Amazon et à 2,71 € sur le Google Play Store, le jeu est assez gourmand en espace de stockage puisqu'il nécessite un peu plus de 400 Mo. Mais, dès le lancement, on comprend vite que ce " poids "  est pleinement justifié. Les graphisme sont de haute volée, aussi bien pour la modélisation de l'avion que pour les décors. Avant de vous lancer à l'attaque de hordes d'ennemis, il faut choisir l'un des trois chasseurs disponibles. Ce qui est purement esthétique, car ils ne semblent pas posséder de caractéristiques techniques différentes (blindage, puissance de l'armement, vitesse...) pouvant influer sur le jeu.

Il ne reste plus ensuite qu'à passer à l'action. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'After Burner Climax n'en manque pas. Evoluant dans des paysages assez variés (au dessus de la mer, dans des montagnes, sur des complexes industriels, paysages volcaniques...),le joueur n'a pas le temps de souffler, car les adversaires arrivent à jet continu et déversent des torrents de missiles. A tel point qu'il parfois un peu difficile de savoir où donner de la tête dans ce chaos aérien.

Heureusement, après un petit temps d'adaptation, les commandes tactiles ne révèlent relativement précises et efficaces (sauf dans certains passages délicats, comme les canyons). Elles permettent d'enchaîner les tonneaux pour éviter les tirs ennemis, tout en utilisant son artillerie (mitrailleuse et missiles) pour " faire le ménage " devant soi. De quoi alimenter le plaisir de jouer à ce spectaculaire shoot them up qui retrouve une seconde jeunesse sur tablette. Avec une bonne fluidité au niveau de l'animation, ce qui renforce encore le gameplay.

On peut juste regretter les temps de chargement un peu long entre les tableaux. Mais ceci est peut-être dû à ma tablette Google Nexus 7 (modèle 2012) qui n'est plus de première jeunesse.

Je recommande donc cette application à tous ceux qui veulent retrouver le plaisir de jouer à After Burner ou le découvrir, car il mérite assurément le détour, pour un prix correct. D'autant que celui-ci, au gré de promotions ponctuelles, peut parfois descendre sous la barre des 2 €.