Autre avancée notable : le jeu apparaît comme plus jouable. Il n'est désormais plus nécessaire d'appuyer sur l'écran pour tirer. Cette action peut être exécutée automatiquement. Il suffit juste de viser l'ennemi (à l'aide de son pouce droit sur l'écran tactile) pour ouvrir le feu. Un réel progrès pour le joueur, qui dans les moments les plus intenses du premier Dead Trigger pouvait s'emmêler les pinceaux au niveau des commandes, se faire déborder par les zombies et perdre ainsi la partie. 

L'application est, par ailleurs, toujours compatible avec les manettes bluetooth, ce qui permet de gagner en précision dans ses déplacements et ses tirs. Et de se rapprocher ainsi, avec les gamepads les plus qualitatifs, des sensations procurées par un FPS sur console de salon, comme la Xbox 360.

Les développeurs ont également enrichi le " fond " de jeu, en le rendant ainsi moins répétitif. Dans certaines missions, vous serez amenés à escorter des personnages pour les conduire sains et saufs jusqu'à la fin du niveau. De nouveaux zombies font, en outre, leur apparition (comme le kamikaze) et renouvellent la meute des assaillants. Enfin, au fil des niveaux, vous accumulerez de précieux dollars qui vous permettront d'améliorer votre équipement et de faire construire de nouvelles armes par un armurier.

Les plus pressés pourront évidemment, comme dans le premier opus, lâcher de vrais euros (dans les achats intégrés) pour muscler plus rapidement leur arsenal. Mais cela n'a rien d'obligatoire et il est tout à fait possible, si l'on est pugnace, de progresser dans l'aventure sans avoir à débourser le moindre centime.

Au bout d'une heure de jeu, on se rend donc à l'évidence : Dead Trigger 2 constitue sans aucun doute le must du moment en matière de FPS apocalytique, avec une réalisation de premier plan et un bon gameplay. A télécharger donc sans hésiter pour les amateurs du genre... qui devront toutefois disposer d'une connexion internet pour lancer l'application. C'est là l'un des seuls bémols à apporter à cette suite très réussie.