Ce qu’il faut savoir (et faire) avant de passer commande sur AliExpress

Un ordinateur de poche Raspberry Pi 2, un mini-projecteur, des tee-shirts, un kit pour créer sa manette arcade, des figurines ou encore des bijoux fantaisie, voici un petit échantillon de mes achats sur cette plateforme de vente. Je n’y ai jamais dépensé de grosses sommes, le produit le plus cher que j’ai commandé (le projecteur) ne coûtant au final qu’une soixantaine d’euros.

> Des coupons et promotions peuvent faire baisser les prix. Il suffit d’aller faire un petit tour sur AliExpress pour s’en convaincre : les prix des produits proposés sont particulièrement alléchants. Et ils peuvent l’être encore plus grâce à des coupons de de réduction offerts directement par les vendeurs ou exclusivement aux utilisateurs de l’application mobile, via des jeux ou des échanges de points (acquis quand se connecte quotidiennement à l’appli).

Par ces différents moyens, j'ai ainsi réussi à décrocher des remises de 4 à 5 € à partir de 24 € d’achat ou, plus modestement, de 1 € pour 10 € dépensés. Toujours bon à prendre.

Je vous recommande également d’aller faire un tour régulièrement sur le site Dealabs.com, qui recense les bons plans shopping sur le net. Les meilleures offres AliExpress y sont en général publiées.

Enfin, certaines périodes l’année donnent lieu à des promotions sur une partie des produits. C’est le cas à l’occasion de la Fête des célibataires (le 11 novembre), sorte de grand messe du shopping en Chine.

> Vérifier la réputation des vendeurs. Vous avez trouvé le produit convoité ? Avant de le mettre en panier et de passer commande, assurez-vous que le vendeur affiche une bonne réputation. Celle-ci se mesure à son pourcentage d’évaluations positives et à la teneur des commentaires laissés par les acheteurs. 

A titre personnel, je ne fais jamais affaire avec un vendeur qui possède moins de 95 % de retours positifs ou qui n'a jamais reçu d'évaluation. Une façon de limiter les risques.

> Smartphones : passez les caractéristiques techniques à la loupe. Les smartphones figurent parmi les produits les plus recherchés sur AliExpress. Les prix sont clairement attractifs, mais je vous recommande d’être particulièrement vigilants sur plusieurs points. Le premier : la compatibilité avec les réseaux 4G français. 

Si l’appareil ne supporte pas les bandes de fréquence 4G utilisées par votre opérateur, vous ne pourrez pas bénéficier de l’internet haut débit sur votre mobile... Pour éviter une désillusion, la fiche technique de l'appareil (voir exemple ci-dessous) doit donc être examinée avec attention, dans la rubrique " réseau ", et comparée avec les fréquences attribuées à Orange, Free, SFR et Bouygues Télécom.

Autre aspect important, mais de santé publique cette fois-ci : le DAS (Débit d’absorption spécifique ou SAR en anglais) de l’appareil, qui correspond au niveau maximal d’ondes électromagnétiques auquel pourrait être soumis l’utilisateur. En France, le niveau maximal autorisé est fixé à 2 W/kg.

Malheureusement, le DAS est rarement (pour ne pas dire jamais) précisé sur les fiches techniques des téléphones vendus sur AliExpress. Il faut donc effectuer des recherches sur internet pour obtenir cette information qui, à mes yeux, est loin d’être anodine. 

Dernier aspect : la mise en oeuvre de la garantie. Si votre smartphone présente des dysfonctionnements ou tombe en panne, il ne sera pas forcément facile d’obtenir sa réparation ou son remplacement. Et, même si le vendeur est conciliant, les frais de retour vers la Chine risquent d’être à votre charge. 

Quand on achète un smartphone sur la plateforme chinoise, il faut donc bien vérifier les garanties offertes par le vendeur. Personnellement, je ne suis pas encore prêt à franchir le pas… Je préfère patienter jusqu’au soldes sur les sites marchands français.

> La livraison peut prendre plus de deux mois. Si grâce à des entrepôts en Europe, certains produits peuvent désormais être livrés sous 7 jours, la plupart de vos achats, expédiés depuis la Chine, mettront un peu de temps (doux euphémisme) à atterrir dans votre boîte aux lettres.

J’ai ainsi reçu mes commandes, dans le meilleur de cas, en une dizaine de jours. Les plus “ paresseuses ” ne sont arrivées qu’au bout de 70 jours… 

Les acheteurs les plus pressés peuvent être tentés de payer un service de type DHL afin d’obtenir une livraison plus rapide. Mais, revers de la médaille, votre paquet aura plus de risque d’être contrôlé par la douane et soumis le cas échéant à une TVA de 20 %.

> Certains produits sont des imitations. Sur AliExpress, on ne vend pas de Lego, mais des produits “ compatibles ” avec le célèbre fabricant de jouets à base de briques en plastique. Ils sont commercialisés sous des noms de marques “ exotiques  ” comme Lepin ou encore Bainily. On ne va donc pas parler de contrefaçons au sens strict, mais plutôt d’imitations.

Reste que ses produits ressemblent souvent, traits pour traits, aux originaux… pour un tarif trois à quatre fois moins élevé. Ce qui a logiquement conduit Lego à engager une action en justice.

La qualité de fabrication de ces clones ne vaut pas toujours celle des produits de la marque danoise et il n’est pas rare que quelques pièces manquent à l’appel au moment du montage. Il faut alors contacter le vendeur pour trouver un arrangement (remboursement partiel ou envoi des pièces oubliées).

> Un service client plutôt efficace en cas de problème. Je touche du bois : depuis que je suis client d’AliExpress, je n’ai jamais rencontré de souci notable. Dans les rares cas où le colis n’est pas arrivé ou s’il s’est révélé défectueux, un échange par messagerie avec le vendeur a permis la plupart du temps de trouver une solution acceptable (envoi d’un nouveau produit).

Et si la négociation n’aboutit pas, il reste “ l’arme ultime ” : l’ouverture d’un litige auprès d’AliExpress. Ce qui, dans mon cas, a débouché sur le remboursement intégral d’un produit que je n’avais jamais reçu. Bon à savoir : on ne dispose que d'un délai de 15 jours pour ouvrir un litige à partir du moment où la réception de l'article a été actée (manuellement ou automatiquement).

> Mon bilan personnel : de bons plans et peu de mauvaises surprises. J’ai pu en juger sur pièces en une cinquantaine de commandes : AliExpress est une plateforme de vente fiable et les vendeurs sont, pour ceux auxquels j’ai eu affaire, plutôt professionnels. Les vêtements et bijoux ne sont pas tous d’une très grande qualité, mais au regard de leur prix modiques, ils n’en constituent pas moins de bonnes affaires.

Pour le high-tech, j’avoue ne pas avoir poussé l’expérience jusqu’au bout en ne commandant que des produits dont la valeur ne dépasse pas les 60 €. Je n’ai donc pas testé l’achat de smartphones ou de tablettes.

Concernant les délais de livraison, je m’en accommode, cela fait partie de la “ règle du jeu “. Mon seul regret concerne les modalités de paiement sur AliExpress : le système PayPal n’étant pas disponible, on est obligé d’utiliser une carte bancaire. Pas très rassurant de prime abord, mais je n’ai jamais eu à déplorer de prélèvement abusif.

Ce bilan n’engage évidemment que moi. Si vous êtes, vous aussi, client d’AliExpress, n’hésitez pas à faire part en commentaire de votre retour d’expérience (bon ou mauvais), ce qui permettra aux internautes d’avoir toutes les cartes en main pour décider de passer (ou non) commande sur la plateforme chinoise.