Quand un film accouche d'un bon jeu sur tablette :

Bon, je vous l'avoue d'entrée : j'ai adoré le film " Les Gardiens de la Galaxie ", sorti en 2014 et tiré de l'univers Marvel, qui mêle de façon exquise science-fiction et humour. C'est donc avec enthousiasme et un a priori très favorable que j'ai téléchargé, il y a quelques semaines, le jeu éponyme pour tablette Android, car il bénéficiait alors d'une gratuité temporaire sur l'App-Shop d'Amazon. Il faut toutefois reconnaître que les adaptations ludiques de films à succès n'ont pas toujours laissé des souvenirs impérissables (doux euphémisme). Mais dans le cas présent, la conversion apparaît comme une belle réussite, conservant l'esprit du film.

Avec ses graphismes typés " dessin animé ", affichant des personnages bien modélisés et fidèles aux originaux, ce jeu de combat se prend en mains très facilement et se révèle assez captivant. On constitue son équipe et, au fil des tableaux, grâce aux victoires engrangées et accessoire récupérés, on améliore les caractéristiques des personnages (armement, défense, santé, etc...) et on en recrute de nouveaux. Une montée en puissance nécessaire pour affronter des adversaires de plus en pus coriaces. 

Et c'est peut-être là le petit point faible de cette application : un niveau de difficulté pas suffisamment progressif, qui peut faire buter un joueur sur un tableau pendant un bon moment.

Le côté répétitif de l'action pourra également, à la longue, en lasser en certains. Mais si, comme moi, vous avez aimé le film, vous prendrez du plaisir à diriger les Gardiens de la Galaxie (mon personnage préféré est Rocket) sur ce champ de bataille intergalactique, en utilisant leurs spectaculaires attaques spéciales. Et, à force de persévérance et de choix judicieux dans la composition de votre équipe, vous franchirez, un à un, les différents niveaux.

Bon point également... pour les finances : il ne s'agit pas d'un jeu freemium (autrement dit avec des achats intégrés). Ici, on verse 2,25 € pour le télécharger (il est même parfois gratuit, comme je vous l'ai indiqué plus haut) et on ne débourse plus rien ensuite. Un choix de l'éditeur qui tranche avec la tendance actuelle du freemium, où la pseudo gratuité d'un jeu au départ peut ensuite se payer très cher si on en devient accro.