La Riva S au banc d’essai

> Beau packaging et jeu d’accessoires complet. La boîte en carton épais plutôt flatteuse donne le ton : on est clairement en présence d’un produit haut de gamme. Et avant même de pouvoir prendre en main l’enceinte, on est séduit par qualité de l’emballage et des accessoires fournis, parfaitement rangés dans des compartiments. 

A la housse de transport de la Riva S, robuste et protectrice, s’ajoutent l’inévitable adaptateur secteur (un peu volumineux) avec quatre prises amovibles permettant de se brancher un peu partout dans le monde et deux câbles audio pour raccorder l’enceinte à des sources externes (comme une platine vinyle, par exemple).

 

> Une belle allure, avec de belles finitions. L’enceinte, qui était logée dans sa housse lors de l’ouverture de la boîte, inspire confiance dès le premier contact. Mêlant plastique (pour les parties supérieures et inférieures du boîtier) au métal (protégeant les haut-parleurs), la Riva S a belle allure. Pas de fioritures côté design, mais une sobriété “ chic ”, avec des touches tactiles qui s’allument en bleu sur la partie supérieure quand on passe la main dessus.

Les finitions ne viennent pas ternir le tableau, bien au contraire. Elles sont de très bon niveau, avec notamment une excellente qualité d’assemblage.

On soulignera enfin que la Riva S possède la certification IPX4 (protection contre les projections d’eau), qui permet de l’utiliser sans souci en extérieur, en particulier à proximité d’une piscine (j’ai testé), sans craindre que des éclaboussures ne viennent l’endommager.

> Une mise en route très simple. Comme la plupart des enceintes sans fil que j’ai pu tester, elle n’a présenté aucune difficulté à se connecter en bluetooth à un smartphone ou à une tablette. Elle a été rapidement détectée et l’apparairage a été tout aussi rapide.

Quant à l’utilisation de l’enceinte, elle est intuitive avec des boutons clairement identifiés : marche/arrêt, surround, entrée (pour choisir entre le bluetooth et l’entrée auxiliaire), coupure du son et réglage du volume (plus et moins).

A l’arrière, on trouve une connectique limitée, mais suffisante, avec l’entrée auxiliaire mini-jack, un raccordement micro USB pour la mise à jour du firmware (micro-programme faisant fonctionner l'enceinte) et une sortie USB pour recharger un appareil (comme une smartphone, par exemple). Un voyant lumineux donne également une indication sur le niveau de charge de la batterie de la Riva S.

Cette dernière peut aussi servir de kit-main libre pour téléphoner, grâce à un micro intégré.

> L’utilisation de l’appli mobile quasi obligatoire. C’est sans doute l’un des principaux griefs que je peux formuler à l’encontre de ce produit : en l’absence d’indicateur de volume sur l'enceinte, il faut obligatoirement utiliser l’application Riva Audio dédiée (disponible pour IOS et Android) pour connaître le niveau sonore de l’enceinte et le régler en conséquence.

Dommage, car j’aurais apprécié qu’un indicateur lumineux soit intégré à l’appareil, ce qui éviterait de recourir à une appli dont les fonctionnalités sont, somme toute, assez limitées.

L’application se révèle également indispensable pour obtenir très précisément le niveau de batterie restant sur la Riva S.

> Une qualité sonore assez bluffante. Entrons maintenant dans le vif du sujet : le son produit par la Riva S est-il à la hauteur de promesses couchées sur le papier par le fabricant ? Absolument ! Le pari est, à mes yeux tout au moins, amplement gagné.

N’étant pas technicien, je me base comme toujours sur mon ressenti, mais la qualité sonore est réellement bluffante pour une enceinte d’une taille aussi compacte. La musique (j’écoute principalement du pop-rock) est retranscrite avec clarté et précision, aussi bien dans les graves que dans les aigus, et avec une belle spatialisation.

Les basses sont également au rendez-vous, ce qui n’est pas toujours le cas avec les enceintes nomades.

Quant à la réserve de puissance, elle est vraiment importante, rendant la Riva S apte à sonoriser une salle à manger ou une petite fête en plein air entre amis. Le fabricant avance d’ailleurs que son produit est capable d’atteindre un volume maximal de 92 dB.

Je ne suis pas monté jusque là, mais même en poussant l’enceinte à un niveau élevé, j’ai pu constater qu’on ne percevait pas de saturation sonore.

C’est ce qui ressort également des tests publiés sur les sites spécialisés (notamment sur Les Numériques et Clubic) et auxquels je vous renvoie pour vous faire un avis plus complet sur les capacités de l’enceinte. 

> Un cran au dessus de la TDK A33. Pour apporter un éclairage supplémentaire à ce test, j’avais très envie de comparer la Riva S à ma TDK A33 (un peu plus imposante), avec laquelle elle partage certaines similitudes : belle puissance, résistance aux projections d’eau ou encore rendu sonore de très belle facture.

Au final, en terme de puissance et qualité sonore, la Riva S prend l’ascendant, même si la TDK A33 ne démérite pas. Cette dernière constitue en tout cas une alternative très intéressante, car on la trouve aujourd’hui assez facilement sur internet pour 120 ou 130 €.

> Une autonomie correcte, mais sans plus. La fiche technique annonce une autonomie de 13 heures avec une écoute à 73 dB ou 5 heures en poussant le volume à fond. En pratique, cela me paraît un peu optimiste : en utilisant l'enceinte à la moitié de sa puissance, la batterie était déjà à moitié vidée au bout de d’un peu plus de quatre heures. Mais cela reste néanmoins très correct.

> Un super produit... au prix fort. Au moment de boucler ce mini test de la Riva S, le bilan est évidemment très positif. Compacte, bien finie, puissante et offrant une restitution sonore de haut niveau, elle s’impose comme une enceinte nomade de premier plan. La meilleure en tout cas de toutes celles que j’ai pu utiliser. 

Mais le prix (249 €) refroidira plus d’un candidat à l’achat, qui préférera peut-être se rabattre sur des modèles d'un standing légèrement inférieur, affichés à moins de 150 €, comme l’Ultimate Ears UE Boom 2, la Jabra Solemate ou encore la TDK A33. On peut toutefois espérer, qu'à court terme, le fabricant et/ou les revendeurs appliqueront une baisse de tarif pour faire passer la Riva S sous barre symbolique des 200 €.

> Ma note finale : 4 sur 5

   

Disponible sur internet ou en boutique

La Riva S, qui existe en trois coloris (voir illustration ci-dessous) est en vente sur Amazon.fr ainsi que dans les boutiques MacWay, Son-Vidéo, Casquade et Urbango.

La fiche technique complète du produit (cliquer dessus pour agrandir le texte)