Le vidéoprojecteur EC77 au banc d'essai

En l'espace d'un mois, j'ai pu juger sur pièces des qualités et défauts de ce vidéoprojecteur Led chinois qui, sur le papier, semble offrir un rapport qualité-prix imbattable. Une promesse en grande partie tenue à la lumière de mes tests.

> Une qualité de fabrication correcte. En sortant l'EC77 de sa boite, on est surpris par sa compacité et sa relative légèreté (autour de 1 kg). Le plastique utilisé fait quand même un peu cheap, ce qui donne un peu l'impression d'avoir un jouet entre les mains, mais la qualité de fabrication est correcte. Quant aux accessoires fournis, ils sont réduits au strict minimum : un adaptateur secteur, une télécommande, un câble audio-vidéo à brancher sur l'entrée auxiliaire et une notice succincte.

> Une connectivité assez complète. C'est une bonne surprise : en dépit de son tarif plancher, le vidéoprojecteur offre une large palette de connexions : une HDMI (pour y raccorder un lecteur DVD, de Blu-Ray, un Chromecast, un adaptateur TNT, une console de jeux vidéo...), une USB, une VGA (pour brancher un ordinateur) et une auxiliaire. On trouve aussi une entrée TV input, dont j'ai dû mal à comprendre l'utilité dans la mesure où l'appareil ne possède pas de Tuner TNT intégré.

> Une prise en main très simple. Vous ne passerez pas des heures à lire la (petite) notice d'utilisation. Pour lancer une projection, il suffit de brancher le EC77 à une source vidéo, de l'allumer et de sélectionner avec la télécommande le mode de connexion retenu (HDMI, VGA, USB ou AV). Il ne reste plus ensuite qu'à régler la netteté à l'aide de la bague de l'objectif. On regrettera juste qu'il n'y ait pas de zoom, ce qui oblige à déplacer le projecteur pour obtenir la taille d'image souhaitée. Quant à la correction de trapèze (via un curseur à l'arrière de l'appareil), elle n'est pas d'une grande efficacité : il faut donc bien positionner l'appareil de façon perpendiculaire à l'écran (ou au mur) si l'on ne veut pas déformer la vidéo.

> Une qualité d'image honnête. Si vous rêviez de haute définition, passez votre chemin ! La résolution de ce vidéoprojecteur se limite en effet à 800 x 480 pixels, ce qui est suffisant pour visionner un DVD, mais ne rendra pas justice à un Blu-Ray. L'effet de " grille " résultant de cette résolution un peu juste (au regard des standards actuels) est assez perceptible. Mais, on peut malgré tout obtenir une image nette de 1,60 m de diagonale, avec un recul d'un peu moins de 2 m.

Il convient par ailleurs de faire le noir complet dans la pièce pour afficher correctement une image, ce qui semble cantonner ce projecteur à une utilisation en home-cinéma. En cause, la faible luminosité du EC77 (officiellement de 1800 lumens, mais on peut en douter...).

Lors de mes essais (notamment avec le visionnage de Star Wars : L'Empire contre attaque), j'ai aussi remarqué qu'un petit point noir apparaissait sur l'image pendant la projection. Poussière logée à l'intérieur du boitier ou défaut sur la lentille de l'objectif, je n'ai pas réussi à identifier l'origine du problème. Qui n'est toutefois pas rédhibitoire.

> Un appareil très bruyant. C'est sans doute le principal défaut de ce vidéoprojecteur : son système de ventilation est particulièrement bruyant, avec un niveau sonore mesuré autour de 45 décibels. Pas trop gênant si vous regardez un film d'action parsemé d'explosions, mais assez désagréable si vous êtes plutôt adepte des films intimistes faisant la part belle aux dialogues.

Et ne comptez pas sur le haut-parleur intégré, de faible puissance, pour masquer cette soufflerie. Mon conseil : asseyez vous le plus loin possible du projecteur et, si vous ne possédez pas d'installation sonore home-cinéma, raccordez la sortie casque audio du EC77 à une petite enceinte autonome (type iHome IBT 16 ou TDK A33). Vous pourrez ainsi profiter dans de bonnes conditions de votre séance de cinéma.

> Conclusion : vraiment intéressant pour le prix. Après avoir pesé le pour et le contre, on peut considérer que le EC77 remplit correctement son rôle pour le cinéphile pas trop exigeant, qui veut profiter d'une image grand format sans casser sa tirelire. Le rendu vidéo n'est certes pas exceptionnel, mais il faut garder à l'esprit qu'on est en présence d'un appareil valant une soixantaine d'euros et qu'on ne peut pas en attendre autant qu'un modèle de marque facturé 5 à 6 fois plus cher.

> Où l'acheter ? L'appareil est disponible sur le site chinois Aliexpress mais il est aussi possible, pour une centaine d'euros, de l'acquérir sur Cdiscount (via un vendeur tiers).