Un modèle un peu cher, mais qui ne se cantonne pas aux seuls smartphones

C’est un accessoire vu et revu que certains considèrent même aujourd’hui comme “ has been “. Mais la perche à selfie, que l'on peut parfois dénicher en magasin ou sur internet pour une poignée d’euros, est capable de rendre de grands services, et pas seulement pour réaliser des autoportraits avec son smartphone.

Illustration avec cette version haut de gamme produite par la marque DiCAPac. Elle reprend les “ fondamentaux “ de la perche à selfie, à savoir un bras télescopique de bonne taille (74 cm une fois déplié) et un bouton de déclenchement bluetooth. Mais elle offre bien plus qu’un modèle basique. En premier lieu, un sentiment solidité : car bien que légère, elle n’en inspire pas moins confiance avec sa structure en métal.

Autre point fort, son étanchéité. Si vous disposez d’un téléphone résistant à l’eau ou d’une housse waterproof DiCAPac (dans laquelle vous logerez votre téléphone), vous pourrez vous adonner aux joies de la prise de vue en milieu aquatique.

Enfin, et c’est pour mois l’argument majeur de cette perche, elle est capable d’accueillir, grâce à son socle à vis, d’autres appareils, comme une caméra à 360° (j’ai testé avec une Ricoh Theta M15), un objectif autonome du type Sony QX10 ou encore un appareil photo numérique, à condition que celui-ci ne pèse pas plus de 2 kg. 

Une belle polyvalence qui se paie : il faut débourser un peu moins de 35 € (sur le site MobileFun, entre autres) pour s’offrir cette DiCAPac Action. A vous de voir, en fonction de vos besoins, si l’investissement se justifie.