Le tracker d’activité de Fitbit s’invite dans une vraie montre

Dans la série des trackers d’activité Fitbit, je commence à en connaître un rayon. Après avoir fait mes premières armes avec un Flex (2014), j’ai ensuite investi dans un Charge HR (2015), avant de me faire prêter un Charge 2 (2016) que j’ai pu tester pendant plusieurs semaines.

Fin juin, à la faveur des soldes, j’ai craqué pour un autre produit de la marque américaine : un Fitbit Blaze qu’un magasin Cultura de l’agglomération tourangelle soldait à 50 %, ce qui faisait passer son prix sous la barre psychologique des 100 €.

Un tarif raisonnable pour un capteur qui a le look d’une montre et peut donc se porter comme tel au quotidien. Avec un mois de recul sur l’utilisation de l’appareil, je suis en mesure de vous en proposer un petit test, même si je n’ai pas encore exploré l’ensemble de ses fonctionnalités.